Réalisé par : Luc Besson
Avec : Louise Bourgoin, Mathieu Amalric, Gilles Lellouche, Jean-Paul Rouve, Jacky Nercessian, Philippe Nahon, Nicolas Giraud, Laure de Clermont-Tonnerre
Sur un scénario de : Luc Besson avec une musique de : Eric Serra
Genre : Aventure
Film nationalité réalisé en 2010

 

 

Synopsis du film :
En cette année 1912, Adèle Blanc-Sec, jeune journaliste intrépide, est prête à tout pour arriver à ses fins, y compris débarquer en Égypte et se retrouver aux prises avec des momies en tout genre. Au même moment à Paris, c'est la panique ! Un œuf de ptérodactyle, vieux de 136 millions d'années, a mystérieusement éclos sur une étagère du Jardin des Plantes, et l'oiseau sème la terreur dans le ciel de la capitale. Pas de quoi déstabiliser Adèle Blanc-Sec, dont les aventures révèlent bien d'autres surprises extraordinaires...

 
 

Analyse de film :

Critique :

Les aventures extraordinaires d' Adèle Blanc-sec est un film pour le moins surprenant. Avec une histoire aussi loufoque, et une héroïne aussi intrépide, il n'y a pas de place pour les temps morts.
Louise Bourgoin se révèle très convaincante en Adèle Blanc-Sec, héroïne déterminée, à mi chemin entre Indiana Jones et Tintin. L'héroïne se révèle être une femme très moderne pour son époque; l'action se déroulant en 1912. Tout d'abord, elle est financièrement indépendante. Ensuite, son esprit est totalement libre, ce qui lui permet de vivre tant d'aventures. C'est sans doute pour cette raison qu'Adèle Blanc-Sec est intrigante et qu'elle donne aux spectateurs envie de suivre ses aventures. Luc Besson n'est pas tombé dans le piège de la vision anachronique de la modernité d'Adèle.
Le talent de Louise Bourgoin, c'est d'avoir su jouer sur les différentes facettes de son personnage. Elle est tantôt têtue, toujours aventurière, drôle, débordante d'imagination (la scène des divers déguisements) et décidée. Pourquoi les spectateurs aiment-ils tant suivre les aventures des aventuriers ? Parce qu'ils sont déterminés. Et c'est bon de voir quelqu'un qui sait ce qu'il veut et tout particulièrement quand il s'agit d'une femme. C'est là toute la force d'Adèle Blanc-Sec. Pour en revenir à Mademoiselle Bourgoin, on peut dire qu'elle a fait bien du chemin et que ce rôle lui a permis de montrer toute l'étendue de son talent, dont je doutais sérieusement avant ce film.

Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-SecLes aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Le réalisateur est également parvenu à merveilleusement restituer le Paris de 1912. Et c'est dans cette ambiance que le spectateur se trouve plongé dès les premières minutes du film.
Les autres personnages sont aussi bien interprètés. L'on notera tout particulièrement le personnage de Justin de Saint Hubert interprété par un Jean-Paul Rouve méconnaissable, qui campe un chasseur aussi qualifié qu'infructueux et l'inspecteur Caponi interprété par Gilles Lellouche qui se retrouve dans la peau d'un inspecteur tellement investi dans ses enquêtes qu'il ne pense qu'à manger et dormir.
Certes, certains rôles peuvent paraître clichés mais c'est justement ce jeu sur certains clichés communs qui permet de faire intervenir la carte humour. Adèle Blanc-Sec est un film humouristique, où les situations cocasses et les personnages loufoques se croisent et s'entrecroisent. Que va-t-il se produire ? Comment Adèle va-t-elle réagir ? Rien n'est prévisible.

Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-SecLes aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Les effets spéciaux sont réussis. La créature (un ptérodactyle), et les momies animées paraissent plus vivantes que jamais. Le maquillage est stupéfiant. Grâce à lui, les acteurs deviennent les personnages qu'ils interprètent. Les costumes sont aussi sublimes que réalistes. Ils permettent avec l'aide des décors de nous plonger dans l'ambiance du Paris au début 1900.

Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-SecLes aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Parlons de l'histoire. Plusieurs histoires se coupent et se rejoignent, ce qui permet de diversifier les actions du film. Le montage permet de rendre cet effet. Ce qui est plaisant dans Adèle Blanc-Sec, c'est que l'on sait dès le départ que tout sera fou et qu'il n'y aura pas de limite à l'imagination. Ainsi, l'impossible devient possible et tout est réalisable. Et même si tout cela semble au final improbable, on croit pendant 1h47 qu'une telle créature a pu terroriser Paris, que des momies se sont réveillées et qu'Adèle Blanc-Sec était derrière tout ça.
L'humour, et le côté aventurier du film ne sont pas ses seuls atouts. Luc Besson se paie le luxe de jouer la carte de l'émotion en faisant intervenir l'histoire avec la soeur d'Adèle, qui se trouve entre la vie et la mort après un match de tennis. Non seulement, l'histoire est convaincante mais il réussit également à donner un second souffle au personnage principal. Apparemment, Adèle Blanc-Sec n'est pas du genre émotive dans la BD de Tardi. Ici, le réalisateur joue sur cette facette, aussi stupéfiante que rafraîchissante.

Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-SecLes aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

N'est ce pas là un beau message d'amour que nous livre Luc Besson ? De quoi serions-nous capables pour sauver ceux que l'on aime ? De tout évidemment ! Pas seulement. De l'impossible s'il le faut.

Erin

Critique :

Au début je ne voulais pas voir ce film. Récemment j'ai subi Arthur et les Minimoys et je ne me sentais pas de voir un nouveau film de Luc Besson. Je n'ai juste vu que Le Petit Nicolas avec Louise Bourgoin (et elle a vraiment un petit rôle) mais j'avais de mauvais souvenirs d'elle quand elle était encore Miss Météo sur Canal +. Mais on m'a un peu forcé à le voir et puis je me suis après tout, ça peut peut-être détendre. C'est bien le cas. Ce film (mix de Tintin et Indiana Jones) est un bon divertissement, c'est amusant, drôle, sans prise de tête. En France, on voit quand même très peu de film d'aventures et là je trouvais que ça avait quand même de la gueule ! On a rien à envier aux Américains ! Beaux effets spéciaux, belle photographie, bonne reconstitution de l'époque, beaux décors et costumes. Le maquillage est aussi vraiment réussi : je n'ai pas du tout reconnu Mathieu Amalric et vers le milieu du film j'ai à peine reconnu Gilles Lellouche ! La plupart des personnages sont bien grimés. Louise Bourgoin s'en sort finalement très bien. Elle est à la fois drôle, chieuse, rebelle et aventurière. Que ce soit Amalric, Lellouche, Rouve ou autre, les autres acteurs sont aussi très bien. Le film est bien sûr caricatural mais dans le contexte du film etc... ça passait bien.

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :