Réalisé par : Ryan Fleck
Avec : Ryan Gosling, Shareeka Epps, Anthony Mackie
Sur un scénario de : Ryan Fleck et Anna Boden avec une musique de : Broken Social Scene
Genre : Drame
Film Américain réalisé en 2006

 

 

Synopsis du film :
Brillant professeur dans un lycée de Brooklyn, Dan Dunne enseigne avec passion à des adolescents en difficulté. Cependant dans sa vie privée, Dan est au bord du gouffre, il s'enfonce chaque jour un peu plus dans le désespoir et la drogue. Un jour après les cours, Drey l'une de ses jeunes élèves surprend son professeur en train de fumer du crack. En dépit de leur différence d'âge et de situation, leurs destins se croisent à un moment crucial de leur existence, où tout peut encore basculer d'un côté comme de l'autre.

 
 

Analyse de film :

Critique :

Half Nelson, quel titre énigmatique ! Clarifions les choses dès le début. En anglais, half nelson est une prise qui permet d'immobiliser son adversaire qui ne pourra pas se dégager. L'on comprend bien que le titre fait donc référence à la situation de Dan Dunne, ce professeur d'histoire que l'on a vendu aux spectateurs comme brillant. Tout ce que l'on voit de Dan Dunne, professeur dans un quartier difficile c'est un homme perdu qui s'est réfugié dans la drogue pour fuir la réalité.
Mais lorsque Drey, une jeune fille découvre son professeur dans les toilettes complètement défoncé, elle s'inquiète. De là, une histoire est censée voir le jour.

Le film se contente de nous montrer la nouvelle relation qui va se nouer entre le professeur et la jeune fille. Cette relation est la clé de la rédemption pour Dan. Dan veut aider Drey qui l'aide aussi à chasser ses démons. C'est bien beau mais le problème c'est que ça tourne en rond. Cette relation ne débouche sur rien de très concret. Prise de conscience et lutte ne signifient pas pour autant résolution du problème.
Ne parlons même pas du rythme soporifique et du montage qui tente de faire des liens sans intérêt. En fait, Half Nelson parle de tout sauf de l'enseignement. Et lorsque l'on s'attend à voir un film sur le sujet, on est forcément très déçu.
Être à côté de la plaque est une chose que l'on aurait pu pardonner si le film avait mené à quelque chose. Or, à la fin du film, nous ne sommes pas très loin du point de départ.
Si Dan Dunne et Drey ont dû se battre contre leurs démons, le spectateur lui a dû combattre avec acharnement le sommeil.

Half Nelson

Erin

Critique :

Half Nelson n'a franchement rien de nouveau et est rempli d'incohérences et de clichés. Certaines répliques sont franchement pathétiques.
Quant à l'image, elle est dégueulasse ! Et la caméra à l'épaule m'a donné le tourni ! Je veux bien croire qu'on est dans les quartiers un peu chaud mais là ça donne mal au crâne !

Half Nelson

Ryan Gosling (nominé aux oscars, j'y crois pas, ça devient du n'importe quoi !) semble paumé dans ce film par moments ! Il n'est pas super crédible en plus dans le rôle du censé brillant prof (on a du mal à voir qu'il est brillant...). Et puis bon je n'ai pas eu de sympathie pour ce drogué. L'ensemble n'est pas touchant (normal, on a envie de dormir). Une véritable déception !

Half Nelson

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :