Réalisé par : Marc Webb
Avec : Joseph Gordon-Levitt, Zooey Deschanel, Geoffrey Arend, Matthew Gray Gubler, Chloe Moretz, Clark Gregg, Minka Kelly
Sur un scénario de : Michael H. Weber et Scott Neustadter avec une musique de : Rob Simonsen et Mychael Danna
Genre : Comédie dramatique
Film Américain réalisé en 2009

 

 

Synopsis du film :
Tom croit encore en un amour qui transfigure, un amour à la destinée cosmique, un coup de foudre unique. Ce qui n'est pas du tout le cas de Summer. Cela n'empêche pourtant pas Tom de partir à sa conquête, armé de toute sa force et de tout son courage, tel un Don Quichotte des temps modernes. La foudre tombe le premier jour, quand Tom rencontre Summer la nouvelle secrétaire de son patron, une belle jeune fille enjouée. Au 31ème jour, les choses avancent, lentement. Le 32ème jour, Tom est irrémédiablement conquis, pris dans le tourbillon étourdissant d'une vie avec Summer. 185 jours après leur rencontre, la situation est de plus en plus incertaine – mais pas sans espoir. Alors que l'histoire fait des allers-retours au sein de la relation parfois heureuse, mais souvent tumultueuse de Tom et Summer, le récit couvre tout le spectre de la relation amoureuse, du premier coup de cœur aux rendez-vous, du sexe à la séparation, à la récrimination et à la rédemption et décrit toutes les raisons qui nous poussent à nous battre aussi ardemment pour arriver à trouver un sens à l'amour... Et, avec un peu de chance, à en faire une réalité.

 
 

Analyse de film :

Critique : 

500 Jours ensemble ? Pas une minute de plus !

(500) jours ensemble

500 Jours ensemble se veut être une comédie romantique mais est en fait tout le contraire.

D'une part, le film de Marc Webb n'est pas vraiment une comédie : quelques scènes peuvent faire sourire mais on ne rit jamais face à cette histoire d'amour que l'on sait condamnée d'avance. D'autre part, il n'y a rien de vraiment romantique dans l'histoire de Tom et Summer. N'y a-t-il rien de plus romantique que de hurler à tue-tête "pénis" ?

Ce que l'on retient d'eux ensemble c'est l'histoire de deux personnes qui souffrent à cause de l'amour. Tom souffre parce qu'il pense avoir trouvé en Summer la femme de sa vie et que cette dernière ne veut pas s'engager sous prétexte qu'elle ne croit pas en l'amour. Summer souffre parce qu'elle hésite, parce qu'au fond d'elle elle ne rêve que de se fixer et pourtant elle s'efforce de ne pas croire en l'amour.

Il est difficile pour le spectateur d'avoir de la sympathie pour Summer, cette fille qui refuse de s'engager avec Tom, qui lui donne pourtant de faux espoirs (en allant ensemble à Ikea, le grand magasin d'aménagement pour la maison) et qui se marie finalement avec un inconnu en deux temps trois mouvements. Sa pseudo-fragilité qui est vendue comme une excuse, la rend encore davantage artificielle.

500 days of Summer signifie littéralement 500 jours d'été, c'est à dire de soleil et renvoie à la romance avec Summer (500 jours avec Summer). Et pourtant, aucune fraîcheur n'émane de ce film. Les scènes où Summer se dandine au rythme de la musique, où elle fixe la caméra avec ses grands yeux bleus telle une héroïne de dessin animé, et l'utilisation d'une riche palette de couleurs ne parviennent pas à résoudre ce problème.

Dès le générique du début, tout possible suspens devient impossible. Le réalisateur nous indique que ce film est inspiré par son histoire personnelle et que Summer ne fait plus partie de sa vie. Le décompte des jours n'arrange rien.

(500) jours ensemble

Le style clipesque de Marc Webb est renforcé par les nombreux montage-séquences. Bien que ce style puisse paraître original d'une certaine manière, il n'est pas plaisant de regarder un clip de 1h30 ! Marc Webb ne signe pas une œuvre cinématographique mais un long clip rythmé par sa play-list dans lequel sont compilés les temps forts de la relation de Tom et Summer.

L'utilisation de la voix-off donne un côté "journal intime" et le spectateur peut parfois avoir l'impression d'être pris pour un psychanalyste écoutant patiemment son patient qui raconte sa terrible déception amoureuse qui a remis en question sa vision de la vie et de l'amour.

500 jours ensemble est le reflet de la société actuelle. Désormais, l'on n'apprend plus à s'aimer, l'on teste sa compatibilité pour voir s'il est possible de faire un bout de chemin ensemble. Chacun a sa définition de l'amour. Pour moi, l'amour n'est pas une question de compatibilité. Deux êtres peuvent être très différents et apprendre à s'aimer. Bref, 500 jours ensemble propose une vision assez réductrice de l'amour.

http://img689.imageshack.us/img689/8112/500daysofsummer500jours.jpg

Erin

Critique :

Ce film était très prometteur. Sorti en France quelques jours après la rentrée et succès-surprise aux USA, (500) jours ensemble aurait pu, comme l'affirmer certaines critiques, être à la hauteur d'un Little Miss Sunshine (pour ne citer que cet exemple). Il avait tout pour être un vrai bon feel-good movie, frais et original. Malgré de véritables efforts au niveau de la réalisation, (500) jours ensemble m'a franchement déçue. L'ensemble est regardable, fait passer un bon moment en salles de cinéma mais est "sans plus".

(500) jours ensemble

Le choix de commencer le film par la séparation de Tom et Summer est autant audacieux et original qu'"idiot" finalement puisque (personnellement) c'est à mon avis à cause de ce choix que le film n'est pas touchant, ni surprenant (surtout). Oui, j'ai réellement regretté que ce film ne me touche pas. J'ai également regretté de ne pas avoir aimé Summer et d'avoir trouvé Zooey Deschanel (actrice que j'ai pourtant défendu lors de la sortie de Phénomènes) assez moyenne, surtout à côté de Joseph Gordon-Levitt, remarquable lui par contre. J'ai trouvé le film un peu superficiel par moments aussi. Je pense que ceux qui m'ont réellement fait rire sont les potes de Tom, McKenzie (Geoffrey Arend) et Paul (Matthew Gray Gubler, de la série Esprits Criminels). Sinon la BO est bien sympa (même je ne supporte toujours pas "Quelqu'un m'a dit" de Carla Bruni).

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :