Réalisé par : Julian Jarrold
Avec : Anne Hathaway, James McAvoy, James Cromwell, Julie Walters, Maggie Smith
Sur un scénario de : Kevin Hood et Sarah Williams avec une musique de : Adrian Johnston
Genre : Biopic
Film Britannique réalisé en 2007

 

 

Synopsis du film :
Un portrait de la célèbre écrivain britannique Jane Austen, au travers de son histoire d'amour vécue, à l'aube de ses vingt ans, avec Tom Lefroy...

 
 

Analyse de film :

Critique :

Avant de voir ce film, j'avais vu un jour avant Orgueil et Préjugés, et j'avais lu quelques petites biographies sur Jane Austen. Sans être une grande spécialiste de la célèbre auteur, il me semble que c'est ici une biographie beaucoup romancée. Ca peut être autant une qualité qu'un défaut (et c'est pour ça que j'ai un problème avec ce film). Certaines biographies disent qu'il n'y aurait eu qu'un flirt entre Jane et Tom, d'autres disent qu'il y aurait plus. Bref on ne sait pas grand chose. De toute façon, la vie de Jane Austen reste assez mystérieuse.

Jane

La fin m'a perturbée car (c'est peut-être moi qui ai une mauvaise impression) mas on nous montre Jane comme une grande auteur. Mais à son époque, elle n'avait pas vraiment de popularité...Si vous voyez ce que je veux dire... Et aussi on nous dit à la fin que Tom a appelé sa fille Jane en nous laissant supposer que ce serait un hommage à Jane Austen. Et si ce n'était qu'un hasard ? Jane est quand même un prénom assez banal pour l'époque ! Et même maintenant ! L'histoire d'amour qui a été gâchée à cause de leurs différents milieux sociaux serait le point de départ de certains livres de Jane. Elle le dit elle-même dans le film, en gros, elle veut que ses héroines obtiennent tout ce qu'elles veulent : l'amour. Car à travers ses héroines, Jane réaliserait ce qu'elle n'a pas réalisé. On n'en sait rien mais cependant la thèse est intéressante.

Jane

Mais l'histoire de la réalité et de la fiction n'est pas ce qui m'a vraiment le plus gêné. Après tout, on ne peut que se dire "pourquoi pas ?". Mais il y a deux choses que je regrette beaucoup : tout d'abord que ce film ait des faux airs avec Orgueil et Préjugés à part que ça ne se termine pas très bien et que le film est moins bien et ensuite que le film ne soit pas vraiment captivant, ni touchant, à part peut-être dans quelques scènes, mais bon, pas au point de me faire pleurer. Le film se laisse regarder mais le jour d'après, on l'a déjà oublié. Bref il ne restera pas gravé dans nos mémoires.
Notons cependant les interprétations des acteurs qui jouent très bien, en particulier Anne Hathaway, très bien en Jane, et James McAvoy, qui a toujours LA classe !

Tinalakiller

Critique analytique :

Depuis l’adaptation d’Orgueil et préjugés de Joe Wright avec Keira Knightley, Jane Austen est à nouveau à la mode (cela dit, si elle a cessé de l’être un jour). En 2007, Julian Jarrold s’attaque à un biopic romancé de la vie de Jane Austen sur laquelle on sait finalement peu de choses puisque ses correspondances les plus intimes échangées avec sa sœur Cassandra ont été détruites par cette dernière. Anne Hathaway, actrice américaine interprète Jane Austen, la plus britannique des auteurs britanniques. A partir de ce constat, le film Jane semblait être voué à l’échec. En dépit de défauts indéniables dont nous discuterons par la suite, Jane ne s’en sort pas si mal.

Jane

Le premier gros point négatif du film réside sans aucun doute dans l’aspect biopic du film puisque nous ne savons que finalement peu de choses sur Jane Austen. A partir de quelques éléments vrais, le scénariste a réinventé la vie de Jane Austen en lui créant une histoire d’amour dont nous ne pouvons vérifier la véracité et en piochant largement dans l’œuvre de l’auteur. En fait, il a pris des scènes se déroulant dans certains romans de Jane Austen et en a conclu que si l’auteur les avait écrit c’est sans doute parce qu’elle les avait vécu. Or, tout amateur de Jane Austen sait que l’auteur n’a jamais écrit à la première personne et n’a jamais utilisé des faits autobiographiques pour écrire. Jane Austen était bien trop créative pour cela ! Elle s’est simplement inspirée de scènes de la vie domestique et sociale de son quotidien. A cet égard, le titre original « Becoming Jane » montre toute l’étendue de la prétention du réalisateur : expliquer au public comment Jane est devenue Jane Austen, c’est à dire comment sa vie de jeune femme a influencé son œuvre. Non seulement l’intention est prétentieuse mais en plus elle montre une mauvaise connaissance voire une absence de connaissance de l’auteur. Jane Austen a commencé à écrire alors qu’elle était très jeune.

Jane

Autre erreur majeure qui a une influence dramatique sur tout le film : le manque d’argent des Austen. Comme l’indique David Cecil, professeur de littérature anglaise à Oxford dans Un portrait de Jane Austen, les Austen avaient beau appartenir à la petite noblesse, ils n’ont jamais manqué d’argent. En effet, en présentant la famille Austen comme manquant d’argent et cherchant à faire un bon mariage, le réalisateur cumule les erreurs et propose un portrait faussé de l’auteur. Façonnée sur les personnages de ses romans, Marianne de Raison et Sentiments ou encore Élisabeth Bennet d’Orgueil et Préjugés, Jane est présentée comme une sentimentale rêvant du grand amour. Néanmoins, et malgré l’inexactitude voire l’invention de faits, le film parvient quand même à recréer le mode de vie de la gentry du XVIII ème siècle dans la campagne anglaise.

Jane

L’autre problème majeur de Jane, c’est qu’il considère l’histoire avec un point de vue moderne. Ainsi, Jane est perçue comme une féministe, une femme qui veut gagner son argent avec son talent d’écrivain en dépit du qu’en dira-t-on. Sa rencontre, sans doute inventée, avec Ann Radcliffe auteur de Les mystères d’Udolphe, précurseur du mouvement gothique, atteint des sommets de bêtises. Le film présente Ann Radcliffe comme une féministe avant l’heure, qui écrit malgré ce que l’on pense d’elle. Or, Ann Radcliffe était un auteur populaire et respecté dès les années 1790. Enfin, la scène de la partie de cricket semble aller dans ce sens et vouloir montrer une Jane Austen affranchie du poids des traditions.

Jane

Si l’on parvient à mettre de côté que ce n’est pas la vraie vie de Jane Austen que l’on voit à l’écran mais celle d’un personnage fictif inventé alors le film s’avère être plutôt agréable. L’histoire d’amour entre Jane et Tom Lefroy est plaisante et pleine de rebondissements qui raviront le cœur des amateurs de comédie romantique. De plus, le casting est convaincant. Même Anne Hathaway, qui a travaillé son accent britannique, convient au rôle en étant à la fois charmante, espiègle, romantique et un peu têtue.

Jane

Adapté de Becoming Jane de Jon Spence, tous les torts reprochés au film ne viennent donc pas de la production même si des efforts auraient pu être faits pour s’approcher le plus possible de la vérité.

Erin

 
 
 

Photos du film :