Réalisé par : Noah Baumbach
Avec : Jeff Daniels, Laura Linney, Jesse Eisenberg, Owen Kline, Anna Paquin, William Baldwin
Sur un scénario de : Noah Baumbach avec une musique de : Dean Wareham et Britta Phillip
Genre : Comédie dramatique
Film Américain réalisé en 2005

 

 

Synopsis du film :
New York, 1986. Il y a bien longtemps que les romans de Bernard n'ont plus de succès alors que sa femme Joan, qui écrit aussi, est en pleine ascension. Rien ne va plus entre eux. Ils ont décidé de divorcer. C'est une catastrophe pour leurs deux fils, Walt, 16 ans, et Frank, 12 ans. Les deux garçons perdent leurs repères et sombrent en pleine confusion des sentiments. Ecartelés entre leurs parents, les deux adolescents vont vieillir, mûrir, parfois trop vite pour leur âge et chacun à leur façon... Entre tendresse et rage, entre remises en question et émotion, la famille traverse des situations souvent drôles, toujours fortes, et va peu à peu apprendre à se redéfinir.

 
 

Analyse de film :

Critique :

D'habitude je suis assez friande de ce genre de petits films indépendants. Mais j'ai été pas mal déçue même si le film n'est pas mauvais, ni déplaisant. En effet, le film montre certains aspects du divorce d'une manière très juste, surtout à travers le point de vue des enfants : où sont nos repères après un tel évènement ? pourquoi après tant d'années de mariage les parents divorcent-ils ? Les enfants sont en tout cas perturbés et changent souvent de camp, de plus, l'histoire se passe dans les années 80 et le divorce était quand même plutôt mal vu (on le voit d'ailleurs à travers la réaction de la petite amie de Walt). J'ai beaucoup aimé la scène où les parents annoncent leur séparation à leurs enfants : elle est à la fois drôle (Walt qui demande tout de suite ce qu'on va faire du chat) et émouvante (le petit Frank qui comprend très vite la situation avant que sa mère lui annonce le divorce). Le réalisateur n'essaie jamais de montrer du doigt. Si le mariage des Berkman battait de l'aile, c'était à cause des deux parents : le père est franchement prétentieux. Quant à la mère, elle veut devenir écrivain, elle semble également malheureuse car son mari n'a plus de succès (il est écrivain et prof de littérature) et le trompe avec un autre mec. Le film montre aussi tout simplement une famille qui refait sa vie.

Les Berkman se séparent

Mais malgré quelques réussites, j'ai été pas mal déçue. D'abord, le film dure même pas 1h15, et c'est bien trop court. Les Berkman se séparent aurait pu avoir plus de consistance. Là, on voit rapidement le film, et puis, aussitôt qu'on a enlevé le dvd, on l'a oublié. C'est dommage. J'ai eu presque l'impression que le film était bâclé, alors que ce n'était pas les intentions du réalisateur (le film est presque autobiographique). Les personnages ne sont pas très attachants, sauf un peu Walt, qui se détache des autres. La mère semble un peu oubliée, le père agace vite (même Woody Allen est moins prétentieux). On comprend que le petit dernier soit perturbé. Le fait qu'il devienne alcoolique ne m'a pas choqué, le choix m'a semblé assez judicieux. Par contre, pourquoi en avoir fait un détraqué sexuel ? Pourquoi d'ailleurs son frère ainé est également perturbé par le sexe ? Ca fait partie de la vie d'un ado, qui se cherche, mais pourquoi se limiter à ça ? La psychologie d'un ado n'est-elle pas plus complexe ? Car du coup, le réalisateur rend son film étrangement malsain et j'ai eu du mal à avoir une plus grande sympathie pour ce film. De plus, on a parfois du mal à comprendre leurs réactions (même si évidemment, on sait très bien que le divorce est dans le coup). Difficile aussi d'avoir une totale sympathie pour ce film prétentieux à l'image du père Berkman. Je ne me suis jamais autant sentie inculte en regardant un film. Oui, Baumbach a une grande culture littéraire mais là ça agace de nous sortir tous les livres d'une bibilothèque idéale. Malgré quelques ratages et le fait que je préfère revoir, sur le même sujet, Kramer contre Kramer, on peut cependant souligner les très bonnes performances de tous les acteurs.

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :