La 83e Cérémonie des Oscars

Cérémonie des Oscars 2011 : James Franco et Anne Hathaway

Ouverture d'une cérémonie très attendue

Après le fameux tapis rouge, où de nombreuses stars ont été interviewées et photographiées dans tous les coins, la cérémonie commence avec une vidéo mettant en scène les deux maitres de cérémonie, Anne Hathaway et James Franco. Ils parodient quelques films présents dans les nominations. D'abord, avec l'aide du maitre de cérémonie de l'an dernier, Alec Baldwin, les deux acteurs s'incrustent dans Inception. On voit clairement, grâce aux vêtements, qu'Hathaway parodie Ellen Page d'une manière plutôt amusante. Puis, on retrouve Hathaway et Franco, très déchaînés, dans un extrait de The Social Network. Les deux maitres de cérémonie menacent Zuckenberg (incarné par Jesse Eisenberg) de le mettre en tant qu'amis sur Facebook. On les voit aussi dans The Fighter, où Hathaway parle aussi vulgairement que Melissa Leo dans le film. Les deux acteurs s'incrustent également dans True Grit, dans la fameuse scène où Jeff Bridges et Hailee Steinfeld croisent un médecin sur un cheval portant une fourrure d'ours. Franco porte la fourrure en question tandis qu'Hathaway est un mix de Bridges (elle met non pas un bandeau sur l'oeil, mais deux !) et Steinfield (pour les tresses). Dans le Discours d'un roi, Hathaway imite Helena Bonham Carter et c'est plutôt réussi. Mais la parodie la plus réussie est peut-être celle de Black Swan où les deux acteurs se sont vraiment investis : Franco porte un magnifique juste-corps (il manque juste le tutu) et Hathaway est déguisé en espèce de "Black Duck" (notons qu'elle fait même les cris du canard). Enfin, pour conclure, ils font une petite parodie, afin de lancer définitivement la cérémonie, de Retour vers le Futur. Là, on voit enfin les deux maitres de cérémonie sur scène.

Parodies lors de la cérémonie des Oscars 2011

Le déroulement de la cérémonie

Après beaucoup de blablas (les deux présentateurs remercient leurs mères et grand-mères), Tom Hanks, le doubleur de Woody le cow-boy dans Toy Story 3, débarque pour remettre deux prix. D'abord, celui de la "meilleure direction artistique" remis à Robert Stromberg et Karen O'Hara pour Alice au pays des merveilles. Le vainqueur semble très ému. Puis, l'acteur de Forrest Gump remet le premier prix de la soirée pour Inception pour "meilleure photographie".

Plus tard, Kirk Douglas, véritable légende du cinéma et pourtant jamais oscarisé, vient sur scène afin de remettre le prix de la "meilleure actrice dans un second rôle". Même s'il n'est pas forcément très en forme physiquement (en même temps, on peut le comprendre, il a quand même 95 ans !), moralement il l'est, et a su garder le sens de l'humour. C'est un peu longuet pour remettre la statuette mais ce n'est pas désagréable. La gagnante, Melissa Leo, pour sa performance dans The Fighter, semble très surprise (alors qu'elle avait gagné un mois avant le Golden Globe) et émue. Elle est tellement heureuse qu'elle dit en direct un très beau "fuck" très vite censuré. Pourtant, ce n'était ni insultant ni très bien méchant. Résultat : 150 000 dollars d'amende pour cette injure !

Melissa Leo et Kirk Douglas
Kirk Douglas et Melissa Leo

Le chanteur Justin Timberlake, vu dans The Social Network, et Mila Kunis, qu'on peut voir dans Black Swan, apparaissent sur scène pour remettre deux prix concernant l'animation. Le décolleté très plongeant de Mila Kunis n'est pas des plus appropriés ! D'abord pour The Lost Thing dans la catégorie "meilleur court métrage animé", puis pour le "meilleur film d'animation" : Toy Story 3.

The Social Network et Le Discours d'un roi remportent, respectivement, "meilleur scénario adapté" et "meilleur scénario original", remis par Josh Brolin et Javier Bardem, nominé pour Biutiful.. Là, c'est sérieux, on sent qu'on entre dans la compétition et tout le long de la cérémonie, on se demande lequel des deux va gagner l'Oscar ultime.

Russell "Katy Perry" Brand et Helen "The Queen" Mirren, qui jouent ensemble dans La Tempête", sont présents afin de remettre l'Oscar du "meilleur film étranger". L'actrice est très drôle quand elle se met à dire en français à l'acteur déjanté : "tu es idiot". Revenge (In a better world), film danois réalisé par Susanne Bier (déjà présente il y a quelques petites années pour After the Wedding), remporte l'Oscar. Le film avait déjà gagné le Golden Globe.

L'actrice oscarisée pour Walk the Line, Reese Witherspoon, se trouve sur scène pour remettre l'Oscar du "meilleur acteur dans un second rôle". Christian Bale, qui avait déjà remporté le Golden Globe, repart avec la statuette, très barbu (c'est pour son prochain film) et très en forme, pour sa performance pour The Fighter, où il a perdu 20 kg (pour la troisième fois dans sa carrière).

Christian Bale
Christian Bale is watching you !

Les australiens Hugh Jackman (ancien et meilleur maitre de cérémonie) et Nicole Kidman remettent à Trent Reznor (le leader de Nine Inch Nails) et Atticus Ross l'Oscar de la "meilleure musique". Les deux musiciens et compositeurs avaient déjà remporté la statuette aux Golden Globes.

Matthew McConnaughey (pour une fois, pas torse nu) et Scarlett Johansson (finalement venue, en effet, des rumeurs évoquaient son absence car son père était hospitalisé) remettent deux Oscars à Inception : "meilleur montage sonore" et "meilleur son". Boum !

L'actrice oscarisée pour Aviator, Cate Blanchett, remet d'abord l'Oscar des "meilleurs maquillages" à Wolfman et "meilleurs costumes" à Alice au pays des merveilles.

Cate Blanchett
Cate Blanchett, sublime en Givenchy

Deux courts métrages sont récompensés. D'abord, Strangers no more pour le "meilleur court-métrage documentaire", puis "Gods of love" pour le "court-métrage". Les deux statuettes sont remises par Amy Adams, très classe et nominée pour la troisième fois pour The Fighter, et Jake Gyllenhaal.

La célèbre Oprah Winfrey remet l'Oscar du "meilleur documentaire" à Inside Job. Charles Ferguson, le co-réalisateur, n'hésite pas à faire un discours choc : les traders dont il pointe du doigt dans son film ne sont toujours pas en prison. L'homme est très applaudi par le public.

Robert Downey Jr et Jude Law, alias Sherlock Holmes et Dr Watson dans le film de Guy Ritchie montent sur scène. Inception est oscarisé dans la catégorie "meilleurs effets spéciaux". The Social Network remporte l'Oscar du "meilleur montage".

Randy Newman (We Belong Together), Mandy Moore/Zachary Levi (I see the light), Florence Welch/A.R. Rahman (If I rise) et Gwyneth Paltrown (Coming Home) chantent respectivement pour Toy Story 3, Raiponce, 127 Heures et Country Strong, nominés tous les quatre dans la catégorie "meilleure chanson pour un film". Gwyneth Paltrow réussit à massacrer sa propre chanson en chantant pratiquement faux tandis que les autres font de bonnes performances musicales, cependant un peu trop courtes. L'Oscar, remis par la chanteuse-actrice récompensée il y a quelques années pour sa performance dans Dreamgirls, Jennifer Hudson, est attribué à Randy Newman, souvent nominé mais pas souvent vainqueur, pour sa chanson pour Toy Story 3.

On essaie d'oublier le carnage de Paltrow avec Céline Dion, récemment maman de deux jumeaux, qui chante une chanson oubliable pour les personnalités du cinéma décédées en 2010.

Céline Dion
Céline Dion

Hilary Swank, deux fois oscarisée, arrive sur scène afin de remettre l'Oscar du "meilleur réalisateur". Le réalisateur britannique plutôt méconnu Tom Hooper le remporte pour Le Discours d'un Roi. Le film semble bien parti pour remporter l'Oscar suprême.

Nominée pour sa performance dans Tout va bien - The Kids are all right, Annette Bening monte sur scène afin de remettre les Oscars d'honneur, destinés à Kevin Brownlow, Eli Wallach et Jean-Luc Godard (absent). Quant à Francis Ford Coppola, il reçoit le Irving G. Thalberg Memorial Award.

Nominé pour True Grit et Oscarisé l'an dernier pour Crazy Heart, Jeff Bridges remet l'Oscar de la "meilleure actrice" à Natalie Portman pour Black Swan.

Colin Firth, déjà gagnant d'un Golden Globe un mois avant, gagne l'Oscar du "meilleur acteur" pour Le Discours d'un roi, remis par Sandra Bullock, oscarisée l'an dernier pour The Blind Side.


Tom Hooper et Colin Firth
Tom Hooper et Colin Firth

Au début de soirée, The Social Network semblait être le grand gagnant et Fincher partait favori. Le film sur le créateur de Facebook commençait dès le début à recevoir ses Oscars. Mais après que Le Discours d'un Roi ait remporté trois oscars majeurs ("meilleur acteur", "meilleur réalisateur" et "meilleur scénario original"), c'était évidemment que The Social Network ne remporterait pas "Oscar du meilleur film", comme aux Golden Globes. Sans surprise et mérité, Le Discours d'un Roi gagne l'Oscar du "meilleur film", remis par le grand Steven Spielberg.

Alors, comment s'est passée cette cérémonie ?

La 83e cérémonie s'est quand même mieux déroulée que celle de l'an dernier, présentée par Alec Baldwin, actuellement la star de la sitcom 30 Rock, et Steve Martin. Ce sont deux habitués des Oscars, de la scène et du rire, et pourtant, n'ayons pas peur des mots : la cérémonie de l'an dernier était mauvaise. A part l'intervention hilarante de Ben Stiller déguisé en Naa'vi et qui parodie Avatar, le reste n'était pas terrible. Ce n'était ni drôle, ni très rythmé. Même les stars dans la salle tiraient la tronche.

Anne Hathaway et James Franco lors de la cérémonie 2011 des Oscars
Anne Hathaway et James Franco

Là, les stars semblaient plus amusées et la cérémonie était quand même beaucoup plus regardable. Finalement, elle est même passée plutôt rapidement (et pourtant, à cause du décalage horaire, j'étais quand même fatiguée).
Anne Hathaway et James Franco ont été brillants concernant les vidéos-parodies, comme l'a fait Antoine de Caunes pour les Césars, également hilarant. Mais une fois sur scène et en direct, c'est autre chose. On est loin du professionalisme d'un Hugh Jackman ou Billy Crystal, tous les deux présents. Ils étaient deux mais on se demandait bien pourquoi. On l'aime ou on ne l'aime pas, mais on doit reconnaitre que l'actrice du Diable s'habille en Prada s'est investie. Elle a tenu le coup tout le long, a essayé de divertir la salle avec des blagues malheureusement trop téléphonées, de garder la pêche. Elle a également changé de nombreuses fois sa tenue. Même dans les vidéos parodies, on s'aperçoit que c'est quand même plus souvent elle qui est drôle. James Franco est plus décevant. A part quand il s'est mis un tutu et s'est déguisé en femme, l'acteur de 127 Heures et de Spiderman n'était pas très drôle. Il avait l'air tendu et stressé mais à la fois il avait l'air mou, ailleurs, il souriait bêtement. On peut se demander si l'acteur n'avait pas pris de l'exomil ou s'il n'a pas fumé certaines choses illicites.
Le vrai "scandale" de la cérémonie viendrait surtout du fameux "fuck" de Melissa Leo. Sinon, tout s'est plutôt bien déroulé. Dans les résultats, il n'y a pas vraiment de surprise, comme très souvent en fait. Sinon, même si c'était pas trop ennuyant, la cérémonie est rythmée bizarrement, surtout à cause de nombreuses coupures de publicités. On se plaint en France mais on s'aperçoit qu'on est quand même loin de la télévision américaine. Sinon, les Oscars ont réuni 37,6 millions de spectateurs aux Etats-Unis. Ce n'est pas leur meilleur score mais c'est quand même un beau résultat.

Tinalakiller