Joan Crawford

 

Citation :

« j'ai foi dans le dollar. Je dépense tout ce que je gagne ! ».
Joan Crawford
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Née le 23 mars 1905 à San Antonio au Texas (USA), Lucille Fay LeSueur alias Joan Crawford était la seule vedette du muet qui était une star au cours des années 1960. Elle commence d'abord une carrière de danseuse. C'est en gagnant un concours de danse qu'elle se fera remarquée par le responsable de la MGM. D'abord elle double Norma Shearer, multiplie les figurations. Elle trouve son premier vrai rôle en 1925 grâce au film Vieux habits, vieux amis. Elle tournera dans une vingtaine de films muets en quatre ans : Plein les bottes (1926), L'Inconnu (1927) de Tod Browning ou Un soir à Singapour (1928). Elle connaitra vraiment le succès dans Les Nouvelles Vierges (1928). Son premier film parlant est Indomptée (1929) de Jack Conway. Joan est toujours au top et enchaine les films : Grand Hôtel (1932) avec Greta Garbo, Vivre et aimer (1934) de Clarence Brown ou encore Mannequin (1937) avec Spencer Tracy. L'actrice tournera huit fois aux côtés de Clark Gable (avec qui elle aurait eu une liaison) : La pente (1931), La pécheresse (1931), Fascination (1931), Le tourbillon de la danse (1933), La passagère (1934), Souvent femme varie (1934), Loufoque et cie (1936) ou encore Le cargot maudit (1940). Après un petit creux dans sa carrière, elle retrouve le succès avec Femmes (1939) de George Cukor, puis il y aura à nouveau une chute car Joan quitte la MGM pour aller à la Warner Bros. Elle veut réussir son come-back intelligemment. Elle le réussit de manière magistrale grâce à sa performance dans Le Roman de Mildred Pierce (1945), qui lui vaudra son unique Oscar. Elle continue sa résurrection avec Humoresque (1946), Femme ou maitresse (1947), La possédée (1947, nomination aux Oscars), Boulevard des passions (1949), L'esclave du gang (1950) ou encore La masque arrachée (1952, nomination aux Oscars). Joan quitte en 1952 la Warner et devient une actrice indépendante, puis en 1953, elle fait son come-back à la MGM. On peut retenir dans les années 1950 (elle aura moins de rôle car elle devient âgée) ses performances dans La madone gitane (1953) ou dans Johnny Guitare (1954), un western de Nicholas Ray. Dans les années 1960, on retient surtout sa prestation face à Bette Davis, sa rivale de la Warner, dans Qu'est-il arrivé à Baby Jane? (1962). En 1970, Joan tourne son dernier film Trog. L'actrice meurt le 10 mai 1977 à New York (USA) d'un cancer.

Bibliographie :