Elizabeth Taylor

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Née le 27 février 1932 à Hampstead en Angleterre, Dame Elizabeth Rosemond Taylor était la dernière des grandes stars d'Hollywood. Dès l'âge de trois ans, Liz Taylor prend des cours de danse classique. En 1939, ses parents décident de retourner habiter au Etats-Unis, à Los Angeles, pour fuir la Guerre, c'est là qu'Elizabeth découvre le cinéma. En 1941 elle obtient son premier rôle dans le film There's One Born Every Minute de Harold Young mais ne convainc pas le studio. Elle est la partenaire de Lassie en 1943 et signe son premier contrat à la MGM. En 1944, elle est la partenaire de Mickey Rooney dans Le Grand National, le film rencontre un énorme succès mais une chute de cheval lui laissera des séquelles. La MGM lui paye ses études à la Little Red School et lui fait enchaine les rôles comme Le Courage de Lassie en 1946, Mon père et nous de Michael Curtiz en 1947 ou Les Quatre filles du Docteur March en 1949. Précoce, elle épouse son premier mari en 1950, Conrad Hilton Jr, mais l'idylle ne dure que quelques mois. Les années 1950 seront riches pour celle que l'on surnomme "la belle aux yeux violets", on la retrouve dans Guet-apens de Victor Saville en 1949 aux côtés de Robert Taylor et dans deux comédies de Vincente Minnelli, Le Père de la mariée et Allons donc, papa en 1950 et 1951. En 1951 elle tourne avec Montgomery Clift, qui deviendra son ami le plus fidèle, dans Une place au soleil de George Stevens et retrouve Robert Taylor dans Ivanhoé de Richard Thorpe en 1952 aux côtés de Joan Fontaine et George Sanders. Dévoreuse d'hommes, elle se marie pour la deuxième fois la même année avec Michael Wilding, avec qui elle aura deux enfants. Après plusieurs films comme Une Vedette disparait de Stanley Donen, Rhapsodie de Charles Vidor ou La Dernière fois que j'ai vu Paris de Richard Brooks, elle participe à deux superproductions, devenant une femme puissante, jouant avec sa sensualité. On la retrouve ainsi dans Géant de George Stevens avec James Dean et Rock Hudson en 1956 et dans L'Arbre de vie de Edward Dmytryk avec Montgomery Clift, Eva Marie Saint et Lee Marvin en 1957. C'est alors qu'elle rencontre Mike Todd, qu'elle épousera après avoir divorcé de Michael Wilding. De leur union naîtra la petite Liza qui malheureusement ne connaîtra pas son père, celui ci ayant un accident d'avion sept mois après, alors qu'Elizabeth tournait La Chatte sur un toi brûlant, film de Richard Brooks avec Paul Newman qui consacrera son talent. L'année suivante, elle tourne à nouveau dans une adaptation de Tennessee Williams avec Soudain l'été dernier de Joseph L. Mankiewicz aux côtés de Montgomery Clift et de Katharine Hepburn. Ces deux derniers films lui valent une nomination aux oscars, mais il faudra attendre 1961 et La Vénus au vison de Daniel Mann pour la voir remporter son premier oscar grâce à son rôle de prostituée. En 1963, elle travaille pour la première fois avec son futur mari, Richard Burton, dans Cléopâtre de Joseph L. Mankiewicz. Leur liaison pendant le film va défrayer la chronique, le Pape lui même se déclarant choqué. Avec le rôle de Cléopâtre, Liz Taylor atteint son appogée. Après son mariage avec Richard Burton, Liz va tourner sept de ses huit prochains films avec lui dont Qui a peur de Virginia Woolf ? de Mike Nichols, film pour lequel elle prendra quinze kilos. Ses efforts ne seront pas vains, Hollywood la récompensant d'un deuxième Oscar. Par la suite, on la retrouve dans de nombreux rôles au cinéma, comme La Mégère apprivoisée de Franco Zeffirelli, Reflets dans un oeil de John Huston avec Marlon Brando, Boom et Cérémonie secrète, tous deux de Joseph Losey, Les Noces de cendre de Larry Peerce avec Henry Fonda ou Hammersmith is out de Peter Ustinov. Dès lors, la carrière de Liz marque le pas, même si on la voit notamment dans Victoire à Entebbé de Guy Hamilton en 1976, Le miroir se brisa de Guy Hamilton en 1980 ou L'oiseau bleu de George Cukor, elle se replie vers la télévision avec des séries comme La Force du destin, Les Simpson ou Nord et Sud. Marqués par les décès de Rock Hudson et Montgomery Clift, Liz Taylor va se lancer dans la lutte contre le SIDA à travers l'Amfar. Au cinéma, elle n'est plus que l'ombre d'elle-même et se retrouvera nommée au Razzie Award en 1994 pour son dernier film, La Famille Pierrafeu. Elle meurt le 23 mars 2011 des suites de ses problèmes cardiaques.

Bibliographie :