Simone Signoret

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Née le 25 mars 1921 à Wiesbaden en Allemagne sous occupation française, Simone Signoret, de son vrai nom Simone Kaminker, demeure dans la mémoire de tout cinéphile Casque d'or, son meilleur rôle. Pendant la Seconde guerre mondiale, Simone est élevé en Bretagne et aura pour professeur d'histoire Lucie Aubrac dont elle parle dans La nostalgie n'est plus ce qu'elle était, son autobiographie. Elle démarre sa carrière en faisant de petites apparitions puis rencontre Yves Allégret en 1943 qu'elle épouse un an plus tard. Yves Allégret lui donne ses premiers rôles importants avec Les Démons de l'aube en 1945 ou Dédée d'Anvers en 1947. En 1949 elle quitte son mari pour vivre avec Yves Montand. Elle est Casque d'or dans le film éponyme de Jacques Becker en 1951, on la voit dans Les Sorcières de Salem de Raymond Rouleau en 1957. Puis arrive la consécration, elle obtient l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation dans Les Chemins de la haute ville de Jack Clayton en 1960. Elle joue maintenant les femmes mûres et revient en France dans la fin des années 1960. On la voit notamment dans L'aveu de Costa-Gavras, Le Chat de Pierre Granier-Deferre en 1971 ou La Vie devant soi de Moshé Mizrahi qui lui vaudra un césar de la meilleure actrice mais surtout un prix d'interprétation à Cannes. Elle décède le 30 septembre 1985.

Bibliographie :

*La nostalgie n'est plus ce qu'elle était - de Simone Signoret aux Editions du Seuil