Bibi Andersson

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Née le 11 novembre 1935 à Stockholm en Suède, Berit Elisabeth, alias Bibi Andersson, a suivi des cours à l'Académie d'art dramatique de Stockholm puis au conservatoire national. Elle est engagée par Ingmar Bergman dans sa troupe de théâtre et tournera par la suite de nombreux films avec lui. "Elle incarnait la douceur de la vie face au masque blafard de la mort" dans Le Septième sceau. On la retrouve dans de nombreux autres films du maître dans les années 1950 comme Sourires d'une nuit d'été en 1955, Les Fraises sauvages en 1957, l'Œil du diable en 1959 ou Au seuil de la vie qui lui vaudra un prix d'interprétation collectif au Festival de Cannes en 1958. Elle tournera de nombreuses autres fois par la suite avec Ingmar Bergman. Elle tourna aussi avec un autre maître du cinéma suédois : Alf Sjoberg qui lui offrit un rôle en 1956 dans Le dernier couple qui court et en 1966 dans L'Île. En 1963 pour La Maîtresse de Vilgot Sjöman, elle remporte un prix d'interprétation au festival de Berlin. Son rôle de l'infirmière Alma en 1966 dans le film Persona accroît encore sa popularité, elle travailla ainsi avec John Huston dans La Lettre du Kremlin en 1970 ou avec Robert Altman en 1978 dans Quintet. En 1990 elle sera directrice du théâtre de Stockholm.

Bibliographie :