Bérénice Bejo

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Née le 3 juillet 1976 à Buenos Aires en Argentine, Bérénice Béjo est une actrice franco-argentine. Ses parents emménagent en France alors que Bérénice n'a que 3 ans, pour fuir la dictature militaire. Son père, Miguel Bejo, réalisateur argentin, la plonge dès son plus jeune âge dans la culture cinématographique et l'inscrit dans des cours de théâtre. Elle effectue ses débuts dans des courts métrage puis décroche en 1998 son premier rôle au cinéma dans Soeurs Hamlet de Abdelkrim Bahloul en 1998. En 2000, elle connaît la consécration grâce au film Meilleur Espoir Féminin de Gérard Jugnot. Film qui lui permet d'obtenir une nomination au César du meilleur espoir féminin. Elle obtient un petit rôle à Hollywood en 2001 pour le film Chevalier de Brian Helgeland mais reviens vite en France. En 2002, on la retrouve dans Comme un avion de Marie-France Pisier. L'année suivante, elle est à l'affiche de 24 Heures de la vie d'une femme de Laurent Bouhnik aux côtés de Michel Serrault. En 2004 et 2005, elle tourne à deux reprises pour Steve Suissa dans Le Grand Rôle et Cavalcade. C'est en 2006 que sa carrière va basculer, elle s'illustre aux côtés de Jean Dujardin dans OSS 117 : Le Caire, nid d'espions de Michel Hazanavicius. Ce film n'est que leur première collaboration à tous les trois. Elle apparaît dans de petites comédies romantiques en 2008 comme Modern Love de Stéphane Kazandjian et Bouquet final de Michel Delgado. La même année, elle donne naissance à son premier enfant, fruit de sa relation avec le réalisateur Michel Hazanavicius. Après une petite mise entre parenthèse dans sa carrière, elle participe au documentaire de Serge Bromberg, L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot en 2009. En 2001, elle participe à l'aventure The Artist avec son mari Michel Hazanavicius à la réalisation et Jean Dujardin à ses côtés. Le trio reformé va rencontrer un véritable triomphe, obtenant de très nombreux prix dont 5 Oscars et pour Bérénice Béjo un César de la meilleure actrice. Surfant sur la vague du succès de The Artist, Bérénice Béjo devient très demandée et est choisie pour être la maîtresse de cérémonie au Festival de Cannes 2012. L'année suivante, elle revient à Cannes, cette fois-ci en compétition et obtient le prix d'interprétation féminine, consécration de sa jeune carrière prometteuse.

Bibliographie :