Isabelle Huppert

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Née le 16 mars 1953 à Paris, Isabelle Anne Madeleine Huppert est une actrice française. Jeune, elle étudie le russe est sort licenciée à la faculté de Clichy. Inscrire au conservatoire de Versailles par sa mère, elle remporte un premier prix d'interprétation. En parallèle, elle suit des courts d'art dramatique à l'Ecole de la rue Blanche puis au Conservatoire national supérieur d'art dramatique. Elle débute en 1971 chez Nina Companeez dans Faustine et le bel été. C'est son rôle dans Les Valseuses aux côtés de Gérard Depardieu et Patrick Dewaere qui la fera connaître du grand public. En 1976, sa performance dans La Dentellière de Claude Goretta sera saluée par la critique, elle remporte ainsi un BAFTA et un David Donatello ( équivalents des Césars en Angleterre et en Italie ). C'est pourtant son interprétation dans Violette Nozière de Claude Chabrol qui la consacrera comme star internationale. Elle remportera, en effet, en 1978, le Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes. La rencontre Chabrol / Huppert sera fructueuse et tous les deux formeront un des plus beaux duos du cinéma à l'instar de Von Sternberg / Dietrich. Tous les deux nous offriront des chefs-d'oeuvres comme Une affaire de femmes en 1988, Madame Bovary en 1991, Rien ne va plus en 1997, Merci pour le chocolat en 2000, L'Ivresse du pouvoir en 2006 etc... Isabelle Huppert doit notamment son seule César à Chabrol avec La Cérémonie en 1996. Exigeante dans le choix de ses rôles, et vue comme une intellectuelle, elle travaillera avec les plus grands : Jean-Luc Godard, Bertrand Tavernier, Bertrand Blier, Benoît Jacquot, Werner Schroeter, Michael Haneke, Maurice Pialat ou François Ozon. Bien qu'elle soit l'actrice la plus nominée aux Césars, Isabelle Huppert a longtemps été boudée par la profession avec une seule récompense, lui préférant les actrices rentrant dans le star system comme Catherine Deneuve ou Isabelle Adjani. C'est pourquoi elle mènera une carrière à l'étranger, collaborant avec des réalisateurs comme Michael Cimino dans La Porte du paradis, Andrzej Wajda dans Les Possédés, Hal Hartley dans Amateur, Werner Schroeter dans Malina et Michael Haneke dans La Pianiste. Son palmarès est à la hauteur de son talent, elle cumule deux prix à Cannes, trois à Venise, un à Berlin, trois European film awards, un BAFTA, deux David di Donatello etc... En 2009, son historie d'amour avec le Festival de Cannes continue puisqu'après y avoir présenté 17 films en sélection officielle ( un record ), elle est nommée président du Jury. Toujours présente à Cannes, elle fait parti du casting du film Amour de Michael Haneke.

Bibliographie :