Marlon Brando

 

Citation :

"Un jour, cet élève sera le meilleur acteur d'Amérique. Son style est le mariage parfait de l'intuition et de l'intelligence"
Stella Adler
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 3 avril 1924 à Omaha, il fut envoyé dans une école militaire où il découvrit le théâtre. Il commence à Broadway en 1944 dans I Remember Mama mais connaîtra un grand succès avec son rôle de Stanley Kowalski dans Un Tramway Nommé Désir de Elia Kazan en 1947. En entrant au théâtre, il attendait que le public soit conquit, qu'il prenne possession de celui ci avant de commencer son texte. Il suivra la formation de Stella Adler à l'Actors studio, il développera une façon de jouer basée sur l'improvisation, arrivant à prendre possession de son personnage aussi bien physiquement que mentalement. En 1951, Elia Kazan adaptera Un Tramway Nommé Désir au cinéma, Brando se retrouvera une star hollywoodienne du jour au lendemain et deviendra un véritable sex-symbol. Il tournera de nombreuses autre fois avec Elia Kazan, gagnant un prix d'interprétation à Cannes avec Viva Zapata! et un oscar avec Sur les Quais. Suite à son rôle dans l'Equipée sauvage en 1953, il incarnera l'image du rebelle ayant une grande influence sur la culture rock. Il sera toujours authentique dans ses choix de films, ce qui lui donnera une carrière chaotique et inégale. Il préférera parfois des petits films indépendants abordant des sujets courageux. Mais on le retrouve aussi dans les années 50 dans de grosses productions comme Désirée où il incarne Napoléon Bonaparte, Le bal des maudits. Il réalisera en 1960 La vengeance aux deux visages dans lequel il joue en compagnie de Karl Malden, son ami de toujours mais son dépassement considérable de budget feront que les producteurs lui enlèveront le droit de faire le montage. Puis ses prises de poids feront qu'on le verra moins devant la caméra. On le retrouve quand même dans de très grands films tels que Les révoltés du Bounty, La Poursuite Impitoyable, Le Parrain ou Apocalypse now. Il refusera son oscar pour Le Parrain en 1973 pour marquer son opposition à la façon dont le cinéma américain traitait les indiens dans les films. Après quelques apparitions dans les années 90 et 2000, il mourra le 1er juillet 2004.

Bibliographie :

Marlon Brando - de Patrick Brion