Louis De Funes

 

Citation :

"Mon plus grand désir d'acteur ? C'est de faire des films destinés à faire rire les enfants et les parents à la fois dans ce monde trop triste !"
Louis de Funès
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 31 juillet 1914 à Courbevoie, Louis de Funès, de son vrai nom Louis Germain David de Funès de Galarza, était un acteur et comique français d'origine espagnole. C'est seulement en 1942, c'est à dire à l'âge de 28 ans que le jeune Louis décide de devenir comédien. De ce pas, il s'inscrit au Cours Simon. Il gagne alors sa vie en faisant de la figuration au théâtre et en exerçant ses talents de pianiste. Il décroche son premier rôle au cinéma en 1945 dans La Tentation de Barbizon de Jean Stelli. De nombreux autres petits rôles suivront avant de connaître le succès. Louis De Funès s'impose en 1956 dans La Traversée de Paris. L'année suivante, il obtient son premier grand rôle au cinéma dans Comme un cheveu sur la soupe de Maurice Regamey. Sa prestation ne passe pas inaperçue puisqu'il remporte en 1957 le Grand Prix du Rire. Il n'oublie cependant pas les planches et monte sur scène dans une pièce de Claude Magnier : Oscar. La pièce connaît un énorme succès. Elle sera même adaptée au cinéma par Édouard Molinaro en 1967 et De Funès y tiendra le premier rôle. En 1963, il tient le premier rôle dans Pouic-Pouic de Jean Girault. Sa popularité ne fera alors que grandir, notamment grâce aux films cultes qu'il tourne. Ainsi, la série des Gendarmes débute en 1964 lorsque Jean Girault lui offre le rôle de Cruchot dans Le Gendarme de Saint-Tropez. Populaire, il reprendra ce rôle mythique à cinq reprises : dans Le Gendarme à New York, Le Gendarme se marie, Le Gendarme en balade, Le Gendarme et les extra-terrestres et dans Le Gendarme et les gendarmettes. Peu après, il illumine l'écran dans Fantômas d’André Hunebelle. Il reprendra le rôle du commissaire de police Paul Juve à deux reprises dans Fantômas se déchaîne et dans Fantômas contre Scotland Yard. Au sommet de son talent et de sa gloire, Louis De Funès enchaîne les succès : Le Corniaud de Gérard Oury (1965), La Grande Vadrouille de Gérard Oury (1966), La Folie des grandeurs de Gérard Oury, Les Aventures de Rabbi Jacob (1973) de Gérard Oury. Sa santé se dégrade dès 1975 lorsqu'il est victime de deux infarctus. Il continue cependant à tourner dans des films à succès : L'Aile ou la Cuisse de Claude Zidi (1976), La Zizanie de Jean Girault (1980), et La Soupe aux choux de Jean Girault (1981). Mais De Funès n'est pas simplement l'un des acteurs comiques les plus talentueux de tous les temps, il s'intéresse à l'horticulture et à son jardin. En 1980, il adapte au cinéma L'Avare de Molière. Récompensé la même année d'un César d’honneur pour l'ensemble de sa carrière, il est victime d'un nouvel infarctus, fatal cette fois, le 27 janvier 1983. Louis De Funès jouit toujours d'une grande popularité auprès du public notamment grâce à son sens inouï du comique et à ses mimiques qui n'appartenaient qu'à lui. Ses personnages n'étaient pourtant pas toujours des plus sympathiques : hypocrites, antipathiques, grincheux, voire même méchants. L'acteur a aussi su jouer avec son physique notamment sa petite taille, en se déguisant régulièrement dans ses films.

Bibliographie :