Al Pacino

 

Citation :

"La clé de la réussite, c’est le désir."
Al pacino
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né à New York le 25 avril 1940 de parents siciliens, Alfredo James Pacino passe son enfance dans le Bronx et effectue ses études à la High School of the Performing Arts de Manhattan. Il poursuit sa formation d'acteur au célèbre HB Studio d'Herbert Berghof et fait ses premières créations au café La Mama d'Elaine Stewart ainsi qu'au Living Theater, dirigé par Julian Beck et Judith Malina. En 1966, il entre à l'Actor's Studio où il acquiert, grâce à Lee Strasberg, le sens de la discipline qui l'élèvera quelques années plus tard au rang des plus grands acteurs américains. Ses débuts au cinéma sont assez remarqués et l'on peut dire qu'Al Pacino va largement contribuer à tous les chefs-d'œuvre qui jalonnent le cinéma américain dans les années 70. Après une apparition dans Me, Nathalie de Fred Coe en 1969, il obtient le rôle principal dans l'excellent Panic in needle park en 1970 de Jerry Schatzberg, polar qui se déroule dans le milieu toxicomane à Manhattan. Sa carrière cinématographique va alors s'emballer et Al Pacino enchaîne une série de films qui oscillent entre l'excellent et le chef-d'œuvre. En effet, en 1972, alors que les producteurs tentent de lui imposer Robert Redford pour le rôle de Michael Corleone dans Le Parrain, Francis Ford Coppola, après de longues négociations, choisit Al Pacino, qui est quasiment inconnu à l'époque. Comme bon nombre de grands acteurs américains, Al Pacino aura plusieurs rôles peu importants dans les années 1990. En 1990, il joue Michael Corleone pour la troisième partie du Parrain. Mais si les années 1990 sont moins prolifiques en grands rôles que les années 1970, elles lui permettent de revenir, sinon au premier plan, tout du moins au stade de la reconnaissance indiscutée. En 1983, il rencontre Brian de Palma et tourne dans son film Scarface, énorme succès. En 1992, il joue dans Le temps d'un week-end, qui lui vaut l'Oscar du meilleur acteur l'année suivante. Al Pacino continue encore aujourd'hui de tourner régulièrement. On le retrouve ainsi dans L'Impasse de Brian De Palma en 1993, Heat de Michael Mann en 1995 où il fait face à Robert de Niro, Donnie Brasco de Mike Newell en 1997, L'Enfer du dimanche d'Oliver Stone en 1999, Insomnia de Christopher Nolan en 2002, La loi et l'ordre de Jon Avnet en 2008. A l'affiche de plusieurs séries ces dernières années, il fait le coup double à deux reprises en remportant à la fois l'Emmy Award et le Golden Globe, en 2004 pour Angels in America et en 2010 pour You Don't Know Jack.

Bibliographie :