Steve McQueen

 

Citation :

"Quand je crois à quelque chose, je me bats de toutes mes forces pour le défendre."
Steve McQueen
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 24 mars 1930 à Indianapolis, Terence Stephen McQueen passe son enfance dans la ferme de son oncle dans le Missouri. A 17 ans, il pénètre dans le monde du spectacle à l'occasion d'un carnaval itinérant. Il abandonne la troupe et devient alors gardien d'une société de bois de charpente. Il s'engage ensuite dans les Marines, où il se spécialise comme mécanicien. Au terme de son contrat, en 1950, il prend plusieurs emplois : chauffeur de camion, fabricant de fleurs artificielles, débardeur et s'inscrit aux cours d'Art Dramatique de Sarsford Meisner, qu'il quitte en 1952, pour les cours d'Herbert Berghof et Utta Bagen. Il fait ses premiers pas au théâtre dans une reprise de " Peg O'My heart " et obtient son premier engagement important en remplaçant Ben Gazzara dans " A Hatfull of Rai". Sa notoriété grandissante l'amène à Hollywood en 1956 où il débute au cinéma dans "MARQUÉ PAR LA HAINE" où il interprète un joueur de billard comme figurant. En 1957, il accepte de jouer le rôle d'un chasseur de prime, Josh Randall, pour la télévision américaine : "Au nom de la loi ". Le feuilleton durera trois ans. En peu de temps, il devient l'une des figures les plus connues d'Amérique et parallèlement il revient au cinéma dans des productions plus importantes. Steve McQueen est un grand amateur de sports mécaniques et réalise lui même plusieurs cascades dans ses films. C'est cette passion qui est à l'origine du film "Le Mans". Après, McQueen ne devient plus que l'ombre de lui-même. Il prend du poids, porte la barbe et la rumeur décrit de supposés problèmes de toxicomanie. Le comédien est en fait rongé par un cancer. Il ne tourne plus que très peu et finit par s'isoler au Mexique, à la recherche de nouveaux traitements pour se soigner. McQueen divorce d'Ali McGraw et se remarie une troisième fois. Il tournera son dernier film "Le Chasseur", en 1980. A travers une filmographie de qualité inégale, il a su projeter une personnalité à la fois déconcertante et séduisante à travers laquelle les racines sociologiques de l'Amérique ressortent. Il devient l'acteur le mieux payé des années 1970. Il meurt d'un cancer à 50 ans après s'être battu dignement contre la maladie.

Bibliographie :