Daniel Day-Lewis

 

Citation :

"Je pense avoir une forte abilité à me leurrer moi-même, donc je n'ai aucun problème à croire que je suis quelqu'un d'autre."
Daniel Day-Lewis
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 29 avril 1957 à Londres, Daniel Michael Blake Day-Lewis possède aussi la nationalité irlandaise, son père Cecil Day-Lewis étant un poète irlandais. Sa mère, actrice, est la fille de Sir Michael Balcon qui dirige les studios Ealing, il se tourne donc naturellement vers le théâtre à la Bristol Old Vic. Après plusieurs apparitions sur les planches, il obtient son premier rôle au cinéma dans Sunday Bloody Sunday en 1971 en tant que figurant puis retourne aux théâtre à Bristol et à Londres. Il ne reviendra qu'une dizaine d'années après au cinéma dans Gandhi de Richard Attenborough en 1982. Il obtient en 1984 son premier rôle important avec un second rôle dans The Bounty de Roger Donalson et son premier rôle dans My Beautiful Laundrette de Stephen Frears en 1985 où il interprète un homosexuel. Son interprétation dans Chambre avec vue de James Ivory la même année confirmera son statut de futur star. En 1990 il obtient l'oscar du meilleur acteur pour son interprétation du poète irlandais infirme Christy Brown dans My Left Foot de Jim Sheridan. Il sera un des acteurs fétiches de Jim Sheridan et le retrouvera dans Au nom du père en 1993 et dans The Boxer en 1998. Le dévouement total qu'il donne à ses personnages, il passera plusieurs mois en fauteuil roulant avant d'interpréter My left foot, passera plusieurs semaines en cellule avant Au nom du père, apprendra à boxer pour The boxer, s'isolera en forêt, apprendra à se servir d'un tomahawk pour Le dernier des Mohicans, intéressera Martin Scorsese. Ils se retrouveront deux fois, pour Le temps de l'innocence en 1993 et en 2002 pour Gangs of New York. En 1992 Michael Mann lui confiera le rôle de Nathanael Poe dans l'adaptation du best seller de Fenimore Cooper, Le dernier des Mohicans. Peu à l'ecran, Daniel Day-Lewis prend soin de choisir ses rôles, après avoir été dirigé en 2006 par sa femme Rebecca Miller dans The Ballad of Jack and Rose, il obtiendra ainsi un deuxième oscar du meilleur acteur pour There will be blood de Paul Thomas Anderson en 2008. Après une mésaventure dans Nine de Rob Marshall en 2009, il obtient une troisième oscar du meilleur acteur ( un record ) pour son interprétation époustouflante d'Abraham Lincoln dans le film Lincoln de Steven Spielberg.

Bibliographie :