James Stewart

 

Citation :

"Les grands studios étaient idéals pour faire des films parce que c'était une base pour les gens. Quand vous étiez sous contrat, vous aviez la chance de pouvoir vous détendre."
James Stewart
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 20 mai 1908 à Indiana en Pennsylvanie (USA) sous le nom de James Maitland, James Stewart fait ses débuts devant la caméra à partir de 1934 dans divers films dans de petits rôles : Rose-Marie (1936), Sa femme et sa dactylo (1936), Nick Gentleman détective (1936) ou encore Born to dance (1936). En 1938, Stewart deviendra une star grâce au film de Frank Capra, Vous ne l'emporterez pas avec vous, film qui deviendra un immense succès. L'acteur tournera plusieurs fois sous la direction de Capra : d'abord en 1939 dans Mr. Smith au sénat, qui lui permet de décrocher sa première nomination aux Oscars, puis bien plus tard, en 1946 dans La vie est belle (nouvelle nomination aux Oscars), flop à sa sortie mais qui est aujourd'hui un film culte et est plébiscité par le public américain lors des fête de Noël. En 1940, Stewart décroche l'Oscar du meilleur acteur pour sa prestation dans Indiscrétions, où il est face à Katharine Hepburn et Cary Grant. Un an avant de s'engager dans l'armée où il en ressort colonel (il a même voulu arrêter sa carrière d'acteur pour se consacrer à l'armée), il est à l'affiche de The Stop Around the Corner (1940), comédie romantique. Après avoir été un acteur fétiche de Capra, Stewart deviendra un des chouchous d'Alfred Hitchcock. Il commence sa première collaboration avec le cinéaste en 1948 dans La Corde, puis Fenêtre sur cour (1954), L'homme qui en savait trop (1956) et Sueurs froides (1958). James Stewart tournera également sous la direction d'Anthony Mann plusieurs fois: Les affameurs (1952), L'appât (1953), Le port des passions (1953), Romance inachevée (1953), Je suis un aventurier (1954), Strategic Air Command (1955), L'homme de la plaine (1955). L'acteur américain tournera en 1950 dans Harvey (nouvelle nomination aux Oscars), Winchester '73 (1950), Le voyage fantastique (1951), Sous le plus grand chapiteau du monde (1952), L'odysée de Charles Lindbergh (1957), Adorable voisine (1958), Autopsie d'un meurtre (1959, nominé aux Oscars), Les Cheyennes (1964), Le vol du Phénix (1965) ou encore Le grand sommeil (1978), un de ses derniers rôles au cinéma. L'acteur n'a pas chômé ! James Stewart, qui luttera dans les années 1980/1990 contre la colorisation des films en noir et blanc, reçoit en 1985 un Oscar d'honneur pour sa carrière, après 50 ans d'interprétations diverses et mémorables. L'acteur décéda le lendemain de la mort de son ami Robert Mitchum, le 2 juillet 1997 à Los Angeles (USA).

Bibliographie :